Actualités

test article actualité

Avec un rendement d’environ 93 q/ha, «le maïs aura été une ressource salutaire pour nos élevages, quand les prairies ne pouvaient être au rendez-vous en période de sécheresse», appuie l’AGPM, pour qui «l’irrigation démontre, une nouvelle fois, tout son intérêt». Plus de 50 000 ha de maïs grain ont été récoltés en fourrage dans l’Est et en Pays de Loire, d’après ses chiffres. Face aux aléas, l’AGPM réclame aussi «des assurances accessibles», «une épargne de précaution efficace».

La production de maïs est «au rendez-vous» malgré la sécheresse, a considéré le 9 octobre l’AGPM, jugeant l’année 2018 illustrative du manque de stockage de l’eau. «Il est urgent d’initier une ambitieuse politique de stockage de l’eau», selon un communiqué.

Revenir