Actualités

Manifeste commun pour un élevage de ruminants durable au service de territoires vivants

Section bovine
Les attaques politico-médiatiques, institutionnelles (rapport de la Cour des Comptes…) ou législatives contre l’élevage (Planification écologique, Directive sur les émissions industrielles, réglementation bien-être animal, accélération du calendrier de ratification des accords de libre-échange UE-Mercosur, UE-Nouvelle Zélande, des négociations de l'accord UE - Australie, ...) doivent nous encourager à renforcer notre réseau de soutiens à l'élevage de ruminants et à communiquer fortement sur les nombreux atouts de nos élevages de ruminants en matière de durabilité. Avec un message fort : il ne peut pas y avoir de territoires d'élevage vivants sans élevage de ruminants sur ces territoires. Un tel relai nous sera essentiel au moment où est préparée la future loi d’orientation agricole. C'est la raison pour laquelle la FNB, FNPL, FNO, FNEC ont lancé une action visant à mobiliser le plus largement possible les élus des territoires, autour d'un "manifeste commun pour un élevage de ruminants durable au service de territoires vivants". Les députés, sénateurs, maires et élus du conseil départemental ont signé ce manifeste en Saône et Loire. Le texte et les signatures seront donné au ministre de l’Agriculture au Sommet de l’élevage.

C'est la raison pour laquelle la FNB, FNPL, FNO, FNEC ont lancé une action visant à mobiliser le plus largement possible les élus des territoires, autour d'un "manifeste commun pour un élevage de ruminants durable au service de territoires vivants".

Les députés, sénateurs, maires et élus du conseil départemental ont signé ce manifeste en Saône et Loire. Le texte et les signatures seront donné au ministre de l’Agriculture au Sommet de l’élevage.

Revenir